ÉMOTIONS

L’intelligence émotionnelle, à quoi ça sert vraiment?

Intelligence + Émotionnelle, deux mots en apparence incompatibles dans nos sociétés régies par le QI et le raisonnement cartésien. Et pourtant, on en parle de plus en plus : à l’école, dans les dîners (si si !) , en entreprise et même dans les strates les plus élevées ! En effet, les formations en soft skills fleurissent et intéressent de plus en plus les responsables des Ressources Humaines ou des personnes jusqu’ici hermétiques à la notion même d’émotions.  Je me pose alors cette question : est-ce un moyen d’équilibrer la balance à l’heure de l’intelligence artificielle ? Est-ce un moyen de positionner – enfin –  une forme d’intelligence qui nous échappe, et pourtant si pertinente à multiples égards ?

Définition de l’intelligence émotionnelle  

Reprenons les bases. Qu’entend-t-on par Intelligence Émotionnelle ?  C’est un concept assez récent puisque la première utilisation officielle du terme revient à John Mayer et Peter Salovey. Cette forme d’intelligence regrouperait ces 4 habilités : 

  •  La perception + l’évaluation des émotions
  •  La capacité d’assimilation des émotions pour faciliter et améliorer les processus cognitifs 
  •  La connaissance des émotions, la compréhension de leurs causes et de leurs conséquences 
  •  La capacité à gérer ses propres émotions et celles des autres.

Le schéma ci-dessous résume très bien ces 4 points (source intemotionnelle).

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Emotions/Livres/L-intelligence-emotionnelle

Les 5 axes majeurs pour comprendre l’intelligence émotionnelle   

En 1995, Daniel Goleman, psychologue et journaliste, s’est inspiré de ces travaux initiaux pour sortir, à son tour,  un ouvrage de référence sur le sujet : ”l’Intelligence émotionnelle ”. Il décline l’IE en 5 axes majeurs :

  • La conscience de soi et la capacité à comprendre ses émotions : savoir évaluer son propre état émotionnel et de nommer ses émotions. Pourquoi est-ce important ? Cela permet d’éviter les réactions à chaud et de prendre le recul nécessaire si  nous connaissons nos différents états émotionnels et les activateurs de ceux-ci.
  • L’autorégulation : apprendre à contrôler puis rediriger les humeurs perturbatrices.  Pourquoi est-ce important ? Trouver les activités, les rituels ou les moyens de diversion de notre état intérieur est un moyen de prévention pour des interactions plus saines et posées avec le monde.
  • La motivation : trouver du sens à nos actions et comprendre ce qui nous motive pour favoriser des états de Flow.  Pourquoi est-ce important ? En prenant conscience de pourquoi vous vous levez le matin, vous prenez de vraies décisions et faites des choses plus en phase avec cet élan intérieur. Cela évite les petites frustrations, qui, accumulées, sont des cocottes minute ! 
  • L’empathie : savoir gérer son rapport aux autres en fonction de leurs réactions émotionnelles. Pourquoi est-ce important ? Détecter les causes de  l’état émotionnel d’autrui évite bien des malentendus. Si nous prenons conscience que chaque émotion renferme un besoin, en l’identifiant, on sort de l’analyse superficielle et souvent erronée du symptôme. Notre manière de répondre sera plus juste et moins explosive !
  • Les aptitudes sociales : gérer ses relations avec les autres.  Pourquoi est-ce important ? Savoir trouver des points communs et construire des liens nourrit notre besoin grégaire et équilibre nos vies. Partager, échanger alimentent notre propre réflexion et participe à l’intelligence collective si nécessaire à l’innovation au sein des entreprises.

 → Où trouver son livre

 

Comment muscler son intelligence émotionnelle ?

Comment développer notre IE pour en faire une vraie force, petits comme grands ? Certains sont indéniablement dotés d’une plus grande sensibilité et d’une connexion à leur intériorité : Howard Gardner parlent d’intelligences Intrapersonnelle et Interpersonnelle pour ceux qui aiment et savent vivre avec les autres.  Mais ce sont bien des  “compétences”, cela signifie qu’elles peuvent ou doivent être développées comme toutes autres aptitudes. Cette démarche d’apprentissage est nécessaire car elle participe au bien-être individuel et collectif. Voici quelques idées pour vous muscler ! 

 

⇒ La météo intérieure  : 5 min, 2 fois minimum par jour

Prenez un temps pour prendre votre météo émotionnelle au moins le matin puis le soir. Comment vous sentez-vous? Quel est votre humeur ? Votre état ? Vous pourrez déceler les perturbateurs, vous savez ces choses qui vous contrarient ou vous stressent. En prenant conscience de vos variations et des “activateurs”, vous prenez déjà du recul. Ensuite, cela évite le grand « défouloir externe » dès qu’une personne entrera en contact avec vous. Qui n’a pas connu la demande de dernière minute de son boss alors que vous aviez prévu de partir à 17H55 pour une fois ? Conséquence ? Vous rentrez super énervé le soir et vous criez sur tout ce qui bouge. Déjà vu ? La petite météo intérieure peut vraiment servir de SAS avant de sortir « l’armement » purement réactif qui ne fait qu’enflammer les choses.  

Thomas d’Ansembourg en parle très bien grâce à la notion d’intériorité citoyenne dont je suis très fan !  

“Un citoyen pacifié devient un citoyen pacifiant”

⇒ Les moments de respiration

Une fois les « activateurs » identifiés, généralement, on sent plus facilement les changements, les variations et les émotions qui s’emballent. Il s’agit donc de se créer des “rituels compensatoires” pour s’auto-réguler. Je m’explique : il s’agit de trouver des outils pour apprendre à rediriger ses vagues émotionnelles. Par exemple  la respiration complète issu du Yoga, écrire dans un petit carnet que vous aurez toujours sur vous, se lever de votre chaise, changer de position, aller marcher, boire de l’eau, colorier ou écouter de la musique, une petite méditation… À vous de choisir ce qui vous va le mieux mais gardez en tête cette sorte de « rescue box » car elle vous accompagne partout.

⇒ Le jeu des émotions avec les kids grâce à la roue des émotions de la Panda Family

Parce que nos petits aussi ont besoin de comprendre ce qui se passe en eux pour mieux interagir avec le monde extérieur, je vous propose de découvrir une des activités du livre « Mission Super pouvoirs » : 

couverture mission super pouvoirs

→ La roue des émotions pour nommer ses émotions et les aider à décrire ce qui se passe en eux.

roue émotion panda family

Chaque soir, lors du rituel du coucher, ou au moins une fois par semaine lors du goûter, sortez la roue magique The Panda Family ! On vous guide dans le livre (Mission super pouvoirs) pour apprendre aux enfants à nommer leurs émotions puis à décrire ce qu’ils ressentent dans leur corps, le niveau d’intensité et surtout … comment gérer les tourbillons émotionnelles.

gérer mes émotions cartes des émotions

Envie d’aller plus loin ? 

 

éclat de joie Prisca Donat anime les ateliers “Éclat de joie”  à Perpignan. Avec sa roue géante et sa belle énergie, elle accompagne vos petits dans un superbe voyage intérieur pour mettre de la joie dans leur quotidien. Ses services ? Elle propose du coaching et des ateliers collectifs. À découvrir absolument. 

 

 

Lire la suite

visualisation

La visualisation créatrice pour gérer ses émotions, on s’y met ?

Utilisée en Yoga Nidra et dans les techniques de développement personnel, la visualisation créatrice fait autant d’adeptes que de sceptiques. En effet, comment croire qu’en pensant très fort à quelque chose, cela arrivera. Dans les meilleurs films de science fiction, on se laisse prendre au jeu mais ici, là, dans notre réalité, quand chaque matin, on se lève pour aller prendre le métro et travailler sur des reportings ennuyeux toute la journée, en quoi cela peut nous aider ? On a beau espérer, cela n’arrive pas !

Avant de tous nous énerver sur le sujet, prenons le temps de définir ce qu’est cette technique de visualisation  et comment elle peut créer des changements positifs dans nos vies.

Qu’est-ce que la visualisation créatrice ?

C’est une technique de programmation du subconscient pour favoriser l’arrivée d’événements espérés dans notre réalité. Il s’agit de visualiser, de ressentir et de vivre  pleinement via tous nos sens ce que nous désirons afin d’activer certaines régions de notre cerveau. Le but ?  Lui faire croire que tout cela est vrai. En effet, celui-ci ne fait pas la différence entre une situation réellement vécue et une situation imaginée. Nous pouvons donc duper notre cerveau et l’impacter physiquement du fait de sa plasticité. Incroyable, non ? Et ces découvertes sont très récentes. Cela veut dire que ce que nous projetons avec une certaine teinte émotionnelle ( joie, stress, peur) agit sur notre cerveau… que ce soit positivement ou négativement. C’est un outil intéressant pour la gestion de certaines situations compliquées comme la prise de parole en public, le stress en réunion, la peur de l’avion etc…

En préparant notre cerveau à accueillir une situation à priori stressante de manière plus calme (en t’imaginant gérer ta réunion, parler en public de manière totalement à l’aise…), il sera plus serein quand elle se produira réellement. En effet, le cerveau aura l’impression d’être “en terrain connu” et le message qui lui sera envoyé sera positif : comme un logiciel, c’est comme s’il recevait l’info  “Déjà vu, je gère = je suis totalement à l’aise”, ainsi les émotions et le comportement qui en découlent ne seront donc pas en mode panique. Mais pour en arriver là, il faut de l’entraînement ! Il s’agit de s’y entrainer tous les jours pendant au moins 21 jours, le temps de créer une nouvelle habitude via des chemins neuronaux qui formeront de nouvelles réponses aux situations.

 

♦ Dans quelles situations l’utiliser ?

Cette technique est utilisée par les plus grands athlètes en préparation mentale, une sorte d’entraînement à un muscle un peu particulier : leur cerveau.  Tout comme leur corps, ils s’entraînent chaque jour mentalement en se projetant. Un vrai focus !

Pourquoi ne pas essayer pour gérer les moments émotionnellement compliqués que l’on rencontre tous, petits et grands ? Je suis une grande émotive et la prise de parole en public est une épreuve terrible pour moi : je rougis, les mots filent de manière erratique, je transpire…mon ventre se retourne littéralement. Pourtant, il faut bien passer par là pour présenter ce que l’on fait, “pitcher” comme on dit. J’ai donc beaucoup pratiqué cette visualisation que j’ai appris en sophrologie. Tout n’est pas comme je le souhaite (le perfectionnisme, on y viendra…) mais je gère de mieux en mieux.

La première étape est donc de détecter les situations qui sont de grandes vagues émotionnelles, puis, chaque jour, pratiquer la visualisation. Et voici comment ?

visualisation créative

♦ Comment commencer les séances de visualisation ?

Prenons l’exemple de la réunion qui te stresse car tu dois présenter des chiffres importants à ton boss. Au calme, le soir avant de te coucher, allonge-toi et ferme les yeux. Doucement, tu vas commencer à contextualiser la situation à fond en suivant ces étapes :

  • Où te trouves-tu ? Exemple : dans ta salle de réunion, tout est calme, tu vois la fenêtre, les crayons et ordinateurs… Sois très précis dans les détails.
  • Qu’entends-tu ? Des collègues parlent, l’horloge tourne, les gens pianotent sur le clavier ?
  • Quelles sont les odeurs ? Le café du matin ? Tu sens les chouquettes amenées par Hervé de la Compta ?
  • Que ressens- tu ? Tu es bien, tu te sens en confiance, tu es dans une pièce « safe ».

Une fois l’environnement sécurité, tu peux imaginer que tu réalises ton objectif :

  • Tu t’imagines prendre la parole et que tout se passe bien : tout est bien structuré, tu peux t’exprimer comme tu le souhaites. Ton coeur est calme, il ne s’emballe pas. Tu es posé et sûre de toi.
  • Tu as toute l’attention du boss qui te pose des questions. Et tu sais quoi, tu gères ! Tu y réponds car tu as super bien préparé ta présentation. Tu te sens ancré, tu ressens des racines sous tes pieds qui te permettent d’être pleinement là. Tu ne veux pas fuir ! 

 

Conclusion : il est important de terminer cette visualisation en étant fier de toi. Tu as réussi, you did it ! Inonde ton corps de fierté, de bien-être et de confiance en toi. Toutes les cellules de ton corps, remercie-les de t’avoir accompagné dans cette expérience. Un mot est important : la bienveillance envers soi-même.

À pratiquer tous les soirs, comme un entraînement afin de préparer ton cerveau à être un athlète de haut niveau de toutes les situations “à risque”.

-> Outil utile : le livre de Shakti Gawain Techniques de visualisation créatrice.

 

visualisation

 

♦ Comment accompagner les kids grâce à la visualisation ?

Pour les petits, c’est exactement la même chose. Je m’explique, si une peur pointe son nez  – un changement de classe, une présentation à faire, un voyage qu’il va faire en colonie… – mets en place avec lui ce rituel du soir en mode jeu.

Propose-lui de devenir un réalisateur de film et guide-le dans son processus imaginaire :

  • Que vois-tu ? Joue avec lui en lui posant des questions : “ Est-ce que tu vois la maîtresse, elle sourit il me semble, non ? “
  • Que ressens-tu ? “ On est bien, non ? “, pose des questions sur les sensations du ventre, des mains, du corps, la température corporelle…
  • Quelles sont les odeurs ? « J’ai l’impression que ça sent le pain chaud, le chocolat, mmmmm ! »
  • Pour les sons, idem, joue avec lui et pose des questions : “Est-ce que tu entends tes amis qui t’applaudissent pour ce super exposé que tu as fait ? “. Tu peux aussi mettre une musique relaxante. Comme un ancrage, elle facilite l’appropriation du positif.
  • Laisse-le décrire et mimer ce qu’il voit avec tous les détails, même les plus farfelus, c’est là que cela commence à fonctionner !

Pour conclure : il est possible que certains kids dessinent pour matérialiser cette préparation mentale et émotionnelle. Encourage-le mais rien est obligatoire !

→ Outil utile pour toi !

Voici un épisode de Même pas peur ! , la websérie de Gulli et Panda Family. Tu y trouveras une explication guidée de la visualisation pour aider les enfants à se sentir bien pour l’école et à appréhender le changement. À regarder ensemble avant de pratiquer !

 

Laure G.

Lire la suite

happy pandanews

Ma capsule d’inspiration – podcast, livre, chaîne youtube, webzine

Ma liste d’outils d’inspiration 

Le besoin de m’inspirer est quotidien. Tous les jours, que ce soit un article, une affiche, un podcast, une vidéo, une rencontre ou un livre, j’ai le besoin presque viscéral de découvrir et de rêver au travers de mots d’âmes passionnantes et – de préférence – un peu folles… hors du cadre. Ma plus grande joie est de voir qu’elles sont de plus en plus accessibles grâce à des systèmes de partage de l’info et d’initiatives personnelles. Merci le web, merci les podcasts, merci les blogs.

 

Se développer au quotidien

Nous avons la chance de vivre à une époque où tout est à portée de main, en un clic. Que ce soit pour découvrir un sujet qui nous passionne, nous former ou challenger l’information ultra transformée et clé en main que déversent les média traditionnels. Je vous livre donc ici quelques capsules d’inspiration qui m’accompagnent sur l’ensemble des projets que je mène et qui composent ma vie. Chacun fait fortement écho à ce que je crois et ce qui me drive. Inspirez-vous bien !

 

Un Ted Talk : la créativité, « the basics » à mettre dans toutes les écoles  ted panda family

Sir Ken Robinson, expert en éducation et en créativité, dans son fabuleux TED Talk, nous expose d’une manière amusante et profonde la nécessité de créer un système éducatif qui favorise  la créativité. En plus il est drôle :)

 

Un Podcast : créer, toujours, faire, tester, répéter, se tromper and so what ?

PODCAST

Nouvelle École est une source d’inspiration pour tous et notamment pour les créateurs et les entrepreneurs. Il y en a un qui m’a particulièrement plus avec, comme invité, Kyan Kojhandi, comédien, auteur et réalisateur. A son actif : la série hilarante « Bref ».

A écouter ici > Il y parle de ses 35 ans, de son processus créatif, de l’amour et des schémas mentaux dont il s’est détaché. Un vrai délice.

 Bonus kiffant : un des podcasts réalisé par le créateur de la chaîne lui-même. C’est un “marché parlé” en plein flow où il parle du temps, du rapport à la mort et l’urgence de faire maintenant. J’ai adoré. A déguster ici 

 

Un article : trouver le verbe au lieu de trouver un métier

Sarah Roubato s’adresse à la future génération et l’invite à s’interroger sur son avenir en sortant de la question un brin étouffante  “Quel métier veux-tu faire plus tard ? ”:  statique, monotone, finie, bordée. Elle l’invite à se poser la question suivante : « Quel est ton verbe ? « : plus dynamique, en mouvement et ouvrant à la pluralité des formes que peut prendre notre chemin professionnel et personnel. C’est une introduction à la notion de slashing et de multipotentialité : le fait de faire plusieurs activités en même temps et/ou de se transformer sur le chemin de notre vie car nous évoluons, notre curiosité est infinie  et – surtout – notre cerveau en a –  juste – besoin pour exister pleinement. Un petit extrait  :

dans le monde de demain, avoir plusieurs chemins de vie, de carrière, de métier, ne sera pas réservé aux atypiques. J’en rencontre tous les jours : des ingénieurs qui deviennent boulanger, des comédiens qui deviennent pilote, des avocats qui deviennent activiste dans une association.

→ A lire en entier ici sur La relève et la Peste.

 

Un livre :  se projeter positivement grâce à la visualisation créatrice

Le super livre “Techvisualisation créatriceniques de visualisation créatrice” de Shakti Gawain. Dans la Panda Family, on parle souvent de la visualisation, notamment quand Pandato a peur d’aller à l’école et qu’il imagine le pire pour demain. Son Grand’Pa l’invite à fermer les yeux et à visualiser la journée d’école idéale… comme s’il y était (Le Livre des Secrets). J’ai beaucoup fait cela pour réaliser des choses qui me tenaient à coeur et je le fais encore lorsque j’ai un objectif, un moment important ou des peurs. C’est une manière d’inverser la fâcheuse tendance du cerveau à imaginer les pires scenarii pour notre futur.

 

 

Un webzine : le bien-être, l’entreprise et les mutations du monde du travail

job rh panda family La très dynamique et passionnée Fabienne broucaret a créé  My Happy job, un webzine génial sur les questions de bien-être en entreprise. Pour toutes les personnes en âge de travailler et qui se questionnent sur le sens, la motivation, le management bienveillant, les relations ou le bien-être au sein de leur job, je vous conseille de vous y abonner. C’est gratuit ! Tous les mardis, une newsletter vous est envoyée pour donner plein d’idées et d’astuces bien-être faciles à mettre en place. Idéale aussi pour ceux qui s’intéressent aux nouveaux visages de la RH : CHO, espaces de travail, gestion des individus, les soft skills vs l’IA etc…

 

 

Une personne  : Charlotte Husson pour la résilience

mister k

Charlotte,  ancienne « K fighteuse » (comme on nomme les malades du cancer sur son blog), a créé une ligne de vêtement avec des messages inspirants et des boxes beauté pour les malades du cancer et leur entourage. Une partie des bénéfices est reversée à Gustave Roussy, institut européen de recherche contre le cancer. Lorsque je suis tombée malade, écouter parler du cancer autrement m’a fait du bien et a participé à ma résilience. A lire et à acheter ici .

 

 

Un sport : se dépasser grâce au corps avec le soul cycling

cyclingDébloquer ses noeuds émotionnels, s’émanciper de ses peurs, foncer grâce à des séances de vélo intensives paraît surréaliste et pourtant, depuis octobre, je pédale 3 fois par semaine chez Dynamo avec une coah que j’adore et qui m’inspire : Clothilde Chaumet. Votre corps va là où il ne pensait pas pouvoir aller … et la relation avec lui s’apaise. En tous les cas, moi avec le mien, oui – notamment suite à cette histoire de cancer. Je peux dire que je suis devenue un peu plus bienveillante envers mon corps. Testez c’est 10 euros et c’est dans 4 studios parisiens.

 

 

Une chaîne youtube : parler de développement personnel en se marrant

Et tout le monde s’en fout” est une chaîne Youtube qui me fait penser, par certains aspects, à notre Panda Family car les créateurs parlent de sujets de fond avec humour et légèreté. On parle émotions, bienveillance, confiance en soi, révolte, maladie, pénurie… avec un angle décalé et une folie douce. Une manière d’éveiller les consciences que je trouve très pertinente. PS: mon moment préféré, quand il lit les mails des internautes, un vrai délice d’absurdités, j’adore.

 

Bonne lecture, visionnage, écoute et detox mentale.

 

Laure G.

 

Envie d’avoir d’autres idées, de l’inspiration et de la créativité tous les mois, inscris-toi à la newsletter ↓

Je m’inscris 

newsletter the panda family

Lire la suite

panda family EFT émotions

« Qu’est-ce que l’EFT ? » avec Charline Tremblay Hypno-thérapeute

L’EFT – outil de gestion de nos émotions

Mais qui est Charline Tremblay ?

Charline est hypno-thérapeute (un cabinet en région parisienne), coach et formatrice. Passionnée par l’humain et notre monde intérieur complexe, elle travaille aujourd’hui avec les enfants et les adolescents sur diverses problématiques :

  • Manies, tocs et tics
  • Énurésie, encoprésie
  • Troubles alimentaires (obésité, anorexie, boulimie…)
  • Phobies (animaux, sociale, scolaire, transport…)
  • Manque de confiance
  • Troubles du comportement
  • Troubles du sommeil (peur du noir, cauchemar, terreur nocturne, difficulté à dormir seul…)
  • Gestion de la douleur
  • Gestion du stress
  • Gestion des émotions (tristesse, colère, peur…)

Un des outils qu’elle utilise pour accompagner nos #kids est la pratique de l’EFT (Emotional Freedom Technique) dont elle est certifiée. L’EFT a été créé par Gary Graig depuis plus de 20 ans (en 1991).

« La cause de toute émotion négative est due à un dérèglement du système énergétique corporel. » Gary Craig

L’EFT, qu’est-ce que c’est ?

C’est une méthode de libération de la charge émotionnelle qui – à terme – peut être pratiquée en autonomie par les grands et les petits. Cette technique consiste à tapoter du bout des doigts les points d’entrée et de sortie des méridiens d’acupuncture en répétant une phrase positive liée au problème à traiter comme le pipi au lit, la peur de prendre l’avion, d’aller à l’école, la phobie de parler en public… Cette thérapie lie le corps à l’esprit ce qui lui vaut de faire partie de la famille des thérapies énergétiques qui a le vent en poupe depuis quelques années.

Comment procéder ?

Pour les adultes comme pour les petits, il est recommandé de faire au moins une première séance d’EFT avec un spécialiste car cette première étape est centrée sur l’identification du problème, l’événement clé – le trigger – qui a déclenché ce comportement ou cette charge émotionnelle pour ensuite mener à son origine. L’EFT va agir sur le dérèglement énergétique.

Une fois identifié,  le praticien commence à travailler sur le corps grâce aux points d’acupuncture mais sans aiguilles pour les plus peureux ♥ : il suit une ronde en stimulant les points énergétiques du visage et du corps. En même temps, il y a une écoute des émotions, des ressentis désagréables avec une phrase courte de rappel puis en un deuxième temps, une affirmation positive en rapport avec le problème de départ.  Pour l’avoir essayé il y a quelques année, j’avoue que c’est vraiment important de se faire accompagner au départ. Ensuite, ce que j’ai aimé, c’est le mode « take-away » : dès que je ressentais le stress monter, je faisais moi-même mon circuit de points au calme. En quelques minutes, cela peut calmer la surchauffe émotionnelle. À noter qu’en cas de traumatismes graves et profonds, cela peut surement aider mais ce cela n’est pas suffisant.

Lorsque j’ai rencontré Charline et qu’elle m’a expliqué sa manière de procéder avec les enfants grâce à un support doux, poilu et un peu surprenant, son « Teddy Bear ». Elle y a placé les points clés où tapoter et l’utilise lors de ses séances pour montrer aux petits bouts les points, une invitation à mimer plutôt amusante. Cela m’a conforté dans la pertinence de partager les outils de développement personnel et de bien-être auprès des enfants (après validation).

 

La démo en vidéo de Charline Tremblay

Pour qui ? Les parents, les éducateurs, les enseignants, nous les grands.

Charline partage dans cette vidéo ses connaissances et sa manière de procéder pour aider les plus jeunes à se libérer de leurs blocages émotionnels. Avec l’aide d’un nounours – si si – et le travail sur les points énergétiques du corps, elle vous explique, avec des cas très concrets, comment faire pour accompagner nos petits.

Découvrez aussi sa communauté sur Facebook : Hypnomôme. Des idées et du partage pour découvrir ces outils.

Son contact pour une consultation >  http://www.hypnose-enfants-adolescents.fr/

Lire la suite

happiness article panda family

Se libérer du stress grâce au souffle !

Comment respirer pour être moins stressé ?


La chasse au stress de surface versus la quête d’équilibre  ? 

Récemment, je lisais un article – encore un – sur le stress, le burn-out, le bore-out, l’épuisement, la dépression. Attends, je ne suis pas là pour te déprimer en ce mois de mars qui pointe son nez, je t’invite juste à t’interroger quelques minutes sur ce mot fourre-tout. Et bien oui, pourquoi sommes-nous dans cet état là, en France, au 21e siècle ? Souvent je me pose cette question alors que nous sommes censés vivre dans une société du progrès et de l’épanouissement, plutôt qualifiée de confortable avec l’aide de super robots toujours plus performants.

Le stress, c’est quoi d’abord ?

Définition de Psychologies Magazine : initialement, le stress a été défini comme une réponse physiologique de l’organisme à une situation épuisante, dangereuse ou angoissante. Le corps produit alors des hormones spécifiques. Cette notion a été ultérieurement étendue à tout état de perturbation provoqué par la confrontation avec un danger, une menace physique ou psychique, un environnement difficile.

Au lieu de chercher les racines profondes et personnelles de ce qui nous rend effectivement stressés, j’ai l’impression que l’on cherche des solutions pansements pour nous relaxer, nous rendre plus “joyeux” extérieurement et pour un temps donné : sport, yoga, pilate, pleine conscience, flying ballet yoga, boxe…. C’est très bien car je suis moi-même une accro au sport, au yoga et suis passionnée par les outils de relaxation…. Mais ne prend-t-on pas le problème à l’envers ? N’est-on pas encore dans une approche du loisir, une stratégie de détournement au profit de l’entertainment ? La quête d’équilibre ne peut se construire seulement sur cette base superficielle qui alimente encore le yoyo émotionnel au lieu d’apporter une stabilité de fond à notre existence quotidienne.

Le stress, une histoire personnelle

Je t’ai perdu ? Je m’explique alors…D’abord, pourquoi ne cherche-t-on pas vraiment à comprendre ce qui nous – toi, moi, ton voisin – stresse, nous rend dingues, nous énerve ? Car c’est en comprenant la source que l’on soigne le symptôme. Contrairement à ce que les journaux féminins nous assènent, ce qui te stresse toi peut, moi, me rendre totalement indifférente. C’est comme si nous refusions de nous plonger à l’intérieur de nous-mêmes car pris dans l’urgence de colmater ce qui nous dérange. Pourtant c’est là que tout commence ! Les facteurs de notre stress sont une petite porte secrète d’exploration passionnante et nécessaire. Surement pas forcément facile et “plug and play”, pourtant c’est là que réside la solution, le graal de l’équilibre ou en tous les cas du mieux-être. Car en analysant juste une minute par jour ce qui génère ces états émotionnels – ce qui t’a épuisé ou ce qui t’a fait mal au ventre – tu trouveras TES SOLUTIONS DE CONTOURNEMENT. Est-ce qu’on est bon ? Je continue.

 

Choisir les actions possibles pour te sentir mieux, TOI

À refuser d’aller voir et explorer les mécanismes passionnants qui se passent en nous, le risque est de coller des mots – vides de sens –  sur nos maux (magnifique, non ?). On reste en surface et rien ne se passe en profondeur. En gros, tu fais une heure de yoga par semaine ou tu écoutes ton appli de méditation 3 minutes dans le métro, et c’est un premier pas génial mais à mon sens pas suffisant car toute la différence se situe dans le deuxième, le troisième pas… En prenant vraiment en compte ce qui provoque nos pics émotionnels, tes “triggers” (moteurs de ton stress) internes de stress, tu trouveras surement une activité, une méthode, une approche qui t’est propre et, à coup sur, sera plus efficace et cohérente. Alors, je ne vais pas te proposer 21 jours pour changer ta vie et te transformer en maître spirituel car le rythme est une affaire d’investissement personnel.

C’est en tout cas, le début du voyage, le fameux développement personnel dont on parle tant. La bonne nouvelle, c’est que cela t’évitera de tenter 70 activités aussi attrayantes qu’onéreuses car tu as tout en toi pour remettre de l’ordre. Écoute seulement ce qui s’y passe, connecte-toi grâce à ta respiration, ton souffle : des alliés de choc de la stabilité émotionnelle et transportables partout.

 

relaxation panda family

Comment on fait alors ?

Action 1 : le « scan me »

Pourquoi pas faire une petite activité d’inspection tous les soirs de max 5 minutes mais sur au moins 5 jours – ouvrés :) ? A la fin de la journée, un petit « scan me » est top : pose-toi juste 3 questions et note tes réponse dans ton carnet (de préférence à paillettes) :

1. Quels ont été les moments de stress pour toi aujourd’hui ? Avant une réunion, avant le déj’, la prise de parole en public, avant de rendre des conclusions à mon boss, avant un meeting client, avant d’appeler quelqu’un ?

2. Qu’as-tu ressenti dans ton corps ? Les mains moites, le coeur qui bat, des insomnies ? Je me ronge les ongles, j’ai mal au ventre ?

3. Qu’est-ce qui a provoqué cela concrètement ? Un délai intenable qui t’a été donné, un boss qui ne te lâche pas depuis 2 jours, des ressources limitées pour réaliser une action, un boulot redondant, la peur des erreurs, l’organisation d’un événement ?

◊ Action 2 : le « wrap-up »

Je fais quoi avec cela ?  Après une semaine à répondre chaque jour à ces 3 questions, regarde les dénominateurs communs. Tu verras apparaître plusieurs fois des choses, entoure-les, liste-les, regroupe-les car c’est ce sur quoi tu dois te focaliser. Mieux on détermine et nomme nos petits « trous d’air », plus il est facile de mettre en place des solutions !

Par exemple moi, les délais trop strictes me coupent toute créativité, j’ai le ventre qui se serre et j’ai envie de pleurer d’énervement dès que je n’ai pas le temps de réfléchir calmement à un sujet qui m’est donné ! De même les meetings de présentation trop formels m’empêchent de dormir et me glacent, je n’arrive pas forcément à exprimer mes idées clairement alors j’ai une facheuse tendance à faire de l’auto-sabotage. Il y a quelques année, j’ai même développé une colopathie fonctionnelle sévère qui, pendant 6 mois, me faisait souffrir tous les jours après le déjeuner. La mission sur laquelle j’étais m’a permise de comprendre ce qui ne m’allait pas du tout. Du coup, j’ai trouvé des solutions bien-être qui me correspondaient. Je me suis lancée dans un outil magique – la respiration grâce à des cours de sophrologie et une detox pour mettre mon système digestif au repos. J’ai appris à utiliser le souffle comme outils de gestion aux moments où mes « triggers » se mettaient en place. Je peux d’ailleurs parler au présent ! Ce qui est une magnifique – ou pas – transition pour te proposer des solutions.

 

respiration panda family

Le mot du sage  « Écoute ton corps, la première étape de la gestion du stress”

On a tous en nous les solutions pour nous sentir mieux, le corps nous envoie d’abord des messages pour nous faire prendre conscience de ce qui se passe en nous. Ensuite à nous de faire le reste, de les écouter et d’agir en cohérence. Prends acte de ce qu’il te dit… sinon, il recommencera encore et encore avec différentes stratégies.
Ensuite, agis en douceur, pas de stress à gérer ton stress sinon on ne s’en sort plus ! La base fondamentale pour gérer son stress se situe dans l’acte le plus naturel du monde : la respiration. Oui, je sais encore cette histoire mais c’est “the basic” car elle calme le coeur, nous reconnecte à nous-même, soulage les maux de ventre, nous procure une sensation d’apaisement immédiate et oxygène nos cellules. C’est important car à force d’être sur le qui-vive en permanence, on respire mal et on se met en mode apnée. Or 70 % de nos besoins en énergie sont apportés par la respiration et les 30 autres par nos apports en nourriture et liquide. Les philosophies et spiritualités en parlent de manière quasi-sacrée de ce souffle salvateur. En sanskrit, le Prâna dont on parle tant en yoga veut dire la force de vie et la respiration – intéressant, non ? En Asie on parle de Qi, en Polynésie, de Mana. Comment respirer mieux, alors ? Comment faire circuler l’air et gagner en énergie ?

3 types de respiration à moins de 5 minutes par jour

A faire partout – toilettes, métro, lit, bureau en fonction du besoin, de la situation, de ton agenda

 La respiration abdominale pour se recentrer en cas de stress 

Quand ? Si le stress monte ou après un moment qui t’a chamboulé. De préférence, dans un endroit calme, allongé sur le dos ou assis confortablement.

Quoi ? La respiration 5 temps permet une respiration complète de la cage thoracique aux poumons.

Comment ? La main sur le ventre l’autre sur le coeur pour te connecter à toi, ton corps.

Ferme les yeux. Détends-toi le plus possible en ressentant tout ton corps, son énergie. Puis bouche fermée, inspire par le nez en gonflant le ventre, l’air pénètre dans tes poumons. Visualise le chemin de l’air en toi pendant 5 secondes. Puis bouche fermée, garde l’air pendant 5 secondes. Et expire d’un coup par la bouche cette fois en rentrant le ventre sur 5 secondes.

→ A faire 5 fois minimum ! 

 

 La respiration du feu pour retrouver énergie et confiance

Quand ? Cette respiration est top pour oxygéner les cellules et dynamiser le corps le matin quand tu traînes un peu et que tu appréhendes négativement ta journée : « vais-je y arriver ?  » « Je vais être à la bourre c’est sûr !  »

Quoi ?  La Respiration de Feu est l’une des techniques de respiration fondamentales utilisées dans la pratique du Kundalini Yoga ainsi que dans plusieurs autres styles de Yoga.

Comment ? Elle se fait par pompage du ventre (du centre du nombril) tout en respirant rapidement par le nez. Pour les premières fois,  il est bien de regarder comment faire et de bien suivre les instructions. Voici une démo du site “j’ose le bonheur”.

Besoin d’aide, je recommande les cours de Cristina au Yogi Yoga Bar : elle est top pour vous guider lors des cours de Radiant Yoga©.

→ A faire le matin au réveil au moins 2 minutes ! 

 

 La cohérence cardiaque pour calmer le coeur qui s’emballe 

Quand ? Le mieux est de la pratiquer 3 fois par jour mais déjà le matin ou le soir, cela te permettra de calmer le mental agité par la journée, d’apprendre à te connecter à ton coeur et donc de vraiment te détendre.

Quoi ? Créée en Californie (l’institut HeartMath dans les années 1990), la cohérence cardiaque est basée sur une respiration rythmée. C’est le Dr David Servan-Schreiber qui l’a faite émerger ensuite en France. Et sa super cousine, Florence Servan-Schreiber a continué à démocratiser cette méthode efficace si on s’y tient ! Cette respiration est un outil formidable pour mettre le coeur en cohérence, se détendre, calmer nos cerveaux en hyperactivité, prendre de meilleures décisions et même renforcer le système immunitaire.

Comment ? Un cycle dure 5 minutes, à pratiquer 3 fois par jour en suivant simplement les mouvements  de la rosace ci-dessous : inspire quand la rosace gonfle, expire quand elle se dégonfle. Bonne relaxation !

→ A faire le matin au réveil ou le soir  ou bien en mode « rescue » quand les idées s’embrouillent et le coeur s’emballe

BONUS : Pourquoi pas t’aider d’une appli pour respecter le timing précis telles que Cardio Zen, Paced Breathing ou RespiRelax.

 

Maintenant, prenons conscience d’une chose : si cela te fait du bien, cela peut aussi servir aux plus jeunes car eux aussi ont leur dose de stress à gérer : nouvelle école, les dictées, le changement de classes…  Ces petits êtres émotionnels ont aussi droit à l’exploration de leur monde intérieur.

Je te propose la suite des aventures pour les kids dans cet article  : des outils ludiques made in Panda Family pour expliquer la respiration comme outil magique aux plus petits. Voici un petit aperçu avec la « Respiration paillettes » de Pandato. À faire le soir en famille au moment du coucher ou en rentrant le soir ? L’objectif est de leur apprendre à le faire seul pour gérer dès qu’une contrariété pointe le bout de son nez !

 Grands comme petits, n’oublions pas que tout cela n’est qu’un jeu ! 

Namasté.

Laure G.

 

Envie d’avoir d’autres idées, de l’inspiration et de la créativité tous les mois, inscris-toi à la newsletter ↓

Je m’inscris 

newsletter the panda family

Lire la suite

the panda family

Outils de relaxation par le souffle pour les enfants

Respirez ! Libérez !  2 outils pour les relaxer

Les enfants ont aussi de sacrés challenges à gérer au quotidien : un changement de classe, une poésie à réciter, des disputes à la récré… C’est un yoyo émotionnel qui n’est pas toujours aisé à gérer surtout quand à la fin de la journée, on rentre tous fatigués. C’est un cocktail qui peut vite dégénérer entre les repas, le bain et les devoirs ! Comment favoriser le bien-être et l’équilibre

Ces petits êtres émotionnels peuvent aussi profiter de nos astuces bien-être de « grands » basées sur le souffle et la respiration (Cf article sur le stress). Il s’agit juste de leur expliquer en y collant quelques paillettes et des histoires ! Voici deux outils à essayer en fonction de votre agenda, de vos enfants et de vos envies :

◊ Une vidéo de 3 minutes qui explique comment mieux respirer grâce à la « méthodo » de Pandato : la respiration paillettes.

◊ Une routine du soir pour évacuer les mauvaises pensées grâce au souffle et à emporter toute la journée.

stress panda family

La respiration paillettes : le souffle pour gérer ses émotions fortes

Je vous propose ce court épisode de la websérie The Panda Family #mêmepaspeur créée en partenariat avec Gulli. 3 minutes pour comprendre comment respirer en cas de moments difficiles grâce à une démo toute simple et en images.  À faire le soir avec eux pour la première fois. 

Le soir, au calme, regardez la vidéo ensemble puis faites cette respiration ensemble. N’hésitez pas à faire du bruit avec votre respiration en exagérant pour bien qu’ils comprennent ! Une fois la méthode à peu près enregistrée… dites-leur que la magie de la respiration paillettes c’est qu’elle se transporte partout et tout le temps. Par exemple, si à l’école, il stresse, il a peur, il a le coeur qui bat, dites-lui qu’il peut fermer les yeux, gonfler son ventre puis le vider d’air au moins 5 fois pour bien calmer le coeur et faire taire les idées négatives ! On remplit ensuite son corps de paillettes positives bien sûr. 

 

 → Retrouvez d’autres astuces dans le livret L’école même pas peur , du matin au soir, des rituels bien-être à chaque moment clé de la journée pour gérer ses émotions.pockets panda family

La respiration stress-poubelle : se débarrasser de son stress

Grands comme petits, le stress que nous ressentons est souvent irrationnel et impalpable. En le nommant, le mimant ou le décrivant, on l’identifie mieux, ainsi on peut l’extérioriser plus facilement. Pour nos petits, il faut leur montrer qu’ils ont le pouvoir “d’attraper” ce ressenti intérieur et qu’ils peuvent le faire partir et le jeter à la poubelle. Bref, leur faire comprendre qu’ils peuvent agir sur les effets du stress (mal de ventre, mains moites, sensations désagréables…) et non la cause (à ce stade du moins). Comment faire ?  Nous allons “ramasser le stress” de la journée puis, grâce à l’expiration, le jeter à la poubelle ! 

Au calme, le soir, chacun parle de sa journée et n’hésitons pas, nous adulte, à commencer la discussion en partageant sur ce qui nous a stressés : une réunion de bureau, un boss pas très agréable, une voiture qui roulait trop vite, les embouteillages et le retard que cela a engendré  ! Je pense qu’on a le choix en la matière ♥

Décrivez votre ressenti et sensation : mime-le, montre l’endroit où tu ressens les choses sur ton corps. Pour vous aider, imprimez ce bonhomme et coloriez les endroits où ça coince. Exemple : mal de ventre en rouge, gorge serrée en bleu etc…

émotions panda family

♦ Pourquoi pas dire :  “tiens, si je jetais à la poubelle ce truc pas très agréable, tu en penses quoi ?”. Faites une grande inspiration par le nez pendant 5 secondes, on bloque pendant 5 secondes puis expirez fort avec la bouche pendant 5 secondes.  Vous pouvez continuer 5 fois en disant que vous sentez que c’est encore là et qu’il faut encore l’expulser un peu plus. 

♦ Si vous avez dessiné, il faut bien jeter  le papier à  la poubelle après l’expiration finale. Et bien oui, il n’y a plus de sensations négatives donc à la poubelle, non ? 

♦ Même chose pour votre kid : amenez-le à décrire, dessiner, mimer ce qu’il a dans le coeur, le ventre, la tête. Respirez ensemble et jetez à la poubelle le papier ! 

Ensuite, pourquoi pas mettre de la musique pour ancrer ce moment de relâchement et de bien-être. Cette respiration qui expulse les sensations, ne pas hésiter à lui dire qu’il ou elle peut l’emporter partout et tout le temps. Cela veut dire que dès qu’un moment de stress pointe son nez, le « stress-poubelle » débarque !

Belle soirée, souriez, respirez et aimez surtout. 

Laure G.

Envie d’avoir d’autres idées, de l’inspiration et de la créativité tous les mois, inscris-toi à la newsletter ↓

Je m’inscris 

 

newsletter the panda family

Lire la suite

thérapie enfants panda family

Témoignage : Hypnothérapie et outils bien-être pour les enfants

La Panda Family et l’accompagnement des enfants  

Charline Tremblay est praticienne en hypnose ericksonienne, PNL, EFT et RITMO, formée en relation d’aide et adhérente du SNH (Syndicat National des Hypnothérapeuthes) et formatrice en coaching. Elle s’est spécialisée dans l’accompagnement des enfants et des adolescents depuis quelques années. Nous avions déjà fait un article et une vidéo sur une de ses pratiques, l’EFT ( Emotinal, Freedom Technique). Charline a voulu nous faire un retour sur son utilisation des livres bien-être de la collection The Panda Family et des outils proposés au sein des ouvrages dans le cadre de ses consultations ainsi qu’en tant qu’outil de suivi , “en prescription de tâche”.

« Ces livres offrent une manière de se questionner par le jeux et les activités ce qui est très important pour les enfants d’aujourd’hui car ils se plongent dans leur monde intérieur : leurs émotions, ce que je veux, ce qui me plaît etc… »  

 

Qu’est-ce que l’hypnose Ericksonienne ?

erickson panda family bien-êtreL’hypnose ericksonienne est une conception de l’hypnose et de son utilisation à des fins thérapeutiques créée par Milton H. Erickson (1901-1980). Ce psychiatre américain a consacré sa vie  à l’étude scientifique de l’hypnose et à son utilisation en psychothérapie. L’hypnose ericksonienne est très différente de l’hypnose classique du début du 20e siècle notamment par les moyens mis en oeuvre pour induire l’état d’hypnose et par la façon dont cet état est utilisé.

♠ Dans l’hypnose classique, le praticien donne des suggestions directes au patient pour supprimer son symptôme, ou changer son comportement. Dans cette façon de procéder, le patient est passif, il écoute les suggestions et ne fait rien d’autre.

♠ L’induction en hypnose ericksonienne s’adapte au patient et les techniques d’induction sont nombreuses, variées, et surtout elles sont adaptées au patient et à son état psychologique du moment.

Elle se rapproche des thérapies comportementales et cognitives (TCC) dont le but est la mise en place de protocoles afin de prendre en charge les troubles tels que les phobies ou les manies. Ces pratiques se focalisent essentiellement sur la dynamique croyances, émotions et comportement. Comment est-ce que cela fonctionne aves les enfants ?

Quels troubles traite-t-on ou peut-on améliorer avec l’hypnose  ?

Charline accompagne les enfants qui rencontrent les difficultés suivantes :

  • Manies, tocs et tics
  • Énurésie, encoprésie
  • Troubles alimentaires (obésité, anorexie, boulimie…)
  • Phobies (animaux, sociale, scolaire, transport…)
  • Manque de confiance
  • Troubles du comportement
  • Troubles du sommeil (peur du noir, cauchemar, terreur nocturne, difficulté à dormir seul…)
  • Douleur et  stress
  • Gestion des émotions (tristesse, colère, peur…)

Cette thérapie peut s’avérer pertinente pour les plus grands également , les adolescents, qui ont des troubles tels que :

  • Manies, tocs et tics
  • Bégaiement
  • Crise d’angoise
  • Troubles alimentaires (obésité, anorexie, boulimie…)
  • Troubles du comportement
  • Phobies (animaux, sociale, scolaire, transport…)
  • Manque de confiance d’estime de soi
  • Troubles en dys (dyslexie, dyscalculie, dysorthographie…)
  • Gestion des émotions (tristesse, colère, peur…)
  • Stress et douleur
  • Prise de parole en public (préparation aux oraux)

Les autres outils de Charline 

Même si son expertise est l’hypnose, Charline utilise une large palette d’outils pour répondre au mieux aux difficultés et questionnements des enfants : la psychologie positive dont elle est certifiée, l’intelligence émotionnelle et d’autres approches de développement personnel lui sont très utiles.

« L’hypnose est un outil pertinent mais je le croise avec d’autres méthodes d’accompagnement qui me semblent nécessaire à un moment donné. Par exemple, le conversationnel avec les parents,  notamment, est fondamental pour comprendre l’environnement dans lequel la famille vit et évolue .»

Au sein de sa palette d’outils, nous sommes ravis d’apprendre qu’elle a déjà utilisé les livres de développement personnel de la Panda Family. Elle nous partage 2 cas spécifiques pour lesquels les livres et les activités se sont avérés utiles dans le cadre de sont travail d’accompagnement d’enfants et adolescents.

♦  Le travail sur la confiance en soi 

Beaucoup d’enfants viennent en consultation avec de vraies difficultés liées à l’école. On ne parle pas seulement ici de mauvais résultats scolaires, Charline insiste surtout sur les relations complexes avec le cadre scolaire qui renvoie une image négative aux enfants et par conséquent, biaise leur perception d’eux-même : mauvaise estime de soi, impression d’être nul en tout, démotivation allant jusqu’à la phobie scolaire, colère…

« Les causes de ces troubles scolaires sont multi-factorielles mais en revenant à la définition de la confiance en soi, de l’estime de soi et en proposant un changement de perspective, on rassure les enfants. »

Revenir aux bases : qu’est-ce que c’est qu’être fort, intelligent alors?

Pour guider les enfants dans la découverte de leur talent – premier pas vers la confiance en soi -, Charline utilise le quiz des intelligences multiples revisité par la Panda Family au sein du carnet de jeux « 10 missions pour devenir agent secret »

carnet activité

Chacune des 8 intelligences est représentée par un village où vivent des lémuriens avec un talent particulier à développer. La question qui se pose alors en consultation  :  « Dans quel village l’enfant va-t-il aller ? » . Après avoir réalisé le quiz, l’enfant reporte son résultat sur une étoile qui permet de voir facilement quels sont ses domaines de préférence et donc le village où il se sent le plus à l’aise. Une définition est proposée pour être sur que cela colle à ce qu’il pense être. Puis le travail commence !

 

Le quiz intelligence multiple

 

intelligences multiples panda family

L’effet positif sur la vision qu’a l’enfant de lui-même est immédiat. Les premiers blocages se lèvent car il prend conscience qu’il a – enfin – un « truc à lui » et cela ouvre des perspectives de développement. Pour aller plus loin et enquêter sur ce talent/ cette intelligence,  il y a des défis proposés par intelligence dans le carnet. Le rôle des parents est clé dans ce parcours pour Charline : c’est à travers eux que le travail s’ancre dans la durée et ce livre fait, selon elle, office de carnet de bord entre les séances en complément de son travail de fond en consultation.

« Le regard des autres est difficile pour les parents :  en proposant des outils qui libère le cadre ou le moule, ils respirent et changent de perspective pour leurs enfants,  c’est le plus important. »

→ Pour info : le quiz est disponible en ligne sur Gulli.fr

♦  L’accompagnement spécifique des enfants précoces 

Charline reçoit de plus en plus d’enfant à haut potentiel, aussi appelés enfants « zèbres » par Jeanne Siaud-Facchin, psychologue et auteure du livre « Trop intelligent pour être heureux« . Considérés comme inadaptés au cadre scolaire et même sociétal, ils rencontrent des défis émotionnels et relationnels d’envergure qui se répercutent souvent sur l’équilibre familial.

« Avant de les faire tester au WIISC (Wechsler Intelligence Scale for Children : le test de QI qui permet de poser un diagnostic) – si les parents veulent et peuvent – je constate et relève un certain nombre de comportements : l’hypersensibilité, un fonctionnement différent, besoin de sens, quête de spiritualité, besoin de tout comprendre,  de faire seul et surtout un vrai rejet du par cœur… »

 

Pour les aiPandafamily book couvder dans leur quête de sens et leurs questionnements spirituels (Qui suis-je sur cette Terre? , Ma place ici et dans le monde, mes rêves ?), Charline utilise « Le livre des Secrets » qui est le premier opus de la trilogie bien-être de la Panda Family. Comment ? Comme outil de suivi entre deux séances :  tel un carnet de découverte de soi, le livre et les activités proposées permettent de nourrir les enfants et de les faire réfléchir en profondeur sur des points fondamentaux.

 

« D’abord tous les mots compliqués sont expliqués ce qui leur permet d’apprendre et d’avoir une réponse immédiate à leur questionnement. Puis l’histoire et les activités proposées ouvrent une porte vers les questionnements qu’ont ces enfants : l’identité, sa place dans la vie, l’avenir, ses ressentis.  »

 

Un des outils du livre qu’utilise très souvent Charline est la liste des 10 rêves (issues de la Psychologie positive). Afin de se projeter positivement, les enfants doivent faire une liste de 10 rêves en séance. Puis entre les séances, ils ont pour mission de réaliser leur tableau des rêves : sur une grande feuille et à l’aide de feutres, d’images, de magazines découpés ou paillettes (tout est permis), ils doivent représenter leurs rêves. Un travail créatif très puissant qui d’abord pose le flux d’informations puis permet une visualisation positive vers l’avenir.

La méthodologie est expliquée en détail dans le « Livre des Secrets«  par les personnages ainsi que dans la vidéo créée avec Gulli :

 

panda family charline

Vous voulez poser des questions à Charline ? Son site et sa page Facebook dédiée à sa pratique appelée « Hypnomôme ». 

→ Pour info : sachez que vous pouvez suivre la formation de Charline afin de découvrir tous ses outils ! Contact 

 

Lire la suite

the panda family école

Témoignage : la relaxation à l’école… ok mais comment ?

Attention les yeux, focus sur une super enseignante ! 

panda family et l'écoleStéphanie est une institutrice investie – c’est un euphémisme – en région parisienne (93). Elle s’occupe avec passion de deux classes : CE2 et CM1. Il y a deux ans, elle n’en pouvait plus ! Elle avait une classe de 29 élèves vraiment difficile et très agitée où il était compliqué de trouver le calme pour enseigner sereinement. Deux options pour elle : le craquage ou l’innovation ?  Ultra créative et inspirée par des méthodes d’impro théâtrales – entre autres -,  Stéphanie a opté pour l’option 2 et a créé des activités mêlant relaxation et concentration pour remettre un peu de calme sur fond de vivre ensemble au sein de sa classe. Pari aujourd’hui réussi.

 

Un outil clé : les rituels pour canaliser l’énergie

Avant de proposer directement de la relaxation aux élèves dès leur arrivée en classe, Stéphanie a imaginé de petits rituels pour donner des repères aux enfants : passer de la cour à la classe, de la pause de midi aux activités de l’après-midi… Une manière de canaliser l’énergie de tous afin de la positionner en phase avec le moment de la journée.

En effet, d’après elle, un des moments critiques de la journée, est le retour en classe après une pause où les enfants sont super excités et ont envie de bouger. Au lieu de leur crier de dessus « chut ! Taisez-vous en rang » car pour elle “c’est inutile”, elle leur propose d’ouvrir une porte secrète afin d’entrer dans un monde imaginaire, calme et apaisé. Elle nous explique en détails : “ Une fois dans l’école, ils savent qu’ils entrent par une “porte magique” où il faut être calme et silencieux. Au départ, cela n’a pas fonctionné…vous imaginez bien… mais la force du nombre et le mimétisme ont permis d’embarquer de plus en plus d’élèves. Aujourd’hui tout le monde connaît cette porte magique et se calme dès qu’il la « traverse » ! 

Et le travail sur l’imagination ne s’arrête pas là. Une fois en classe, les enfants ont soit un rituel d’entrée de type débat avec une discussion autour d’une thématique surprise – plutôt le matin – soit une activité de relaxation en musique et en histoire, et ce, plutôt en début d’après-midi.

 

Le rituel bien-être : respiration et relaxation en 6 min 

Avant de débuter les cours, je prends 6 minutes max pour qu’ils relâchent – au moins un peu – leur excitation mais sans couper leur enthousiasme !”. Un équilibre qu’elle a réussi à trouver grâce à la musique. 

En effet, les élèves tirent au sort une musique (calme) : indienne, classique, orientale etc… Puis lorsque l’air se joue en classe, Stéphanie les invite à bien respirer avec leur abdomen. “Je vérifie que les ventres se gonflent bien et comme nous avons des cours de flûte, cela paraît bête, mais ils comprennent mieux le principe de respiration ventrale. ” Elle guide aussi les enfants pour qu’ils ressentent bien leur corps grâce à la diffusion du souffle, un des piliers de la sophrologie, une pratique de bien-être de plus en plus utilisée. 

“Une fois bien ancrés, les élèves peuvent plus facilement se concentrer sur ce que nous allons aborder”

 

♦ La Panda Family, un outil d’aide à la relaxation

Vous allez sûrement me demander : “Oui mais … comment fait-on s’ils sont dissipés et n’arrivent pas à se concentrer sur le souffle ?”

panda family calme et zen

Stéphanie rencontre bien évidemment ce cas de figure car les enfants ne sont pas tous réceptifs à la visualisation ou au ressenti de leur corps. Fan d’impro et de théâtre, elle se lance alors dans une histoire douce pour les amener à se concentrer. Les mots et les images sont choisis pour poser un décor qui invite au bien-être. Parfois elle invente, parfois elle s’inspire de livres. 

Une fois, j’ai décidé de lire un chapitre de la Panda Family car les sujets s’y prêtent bien.” 

 

♦ Autre rituel : les échanges thématiques sur la presse

Même si le thème principal de cet article est la relaxation, je voulais également partager le rituel du matin qui permet d’entretenir la curiosité des enfants – et que , secrètement, j’aurais aimé avoir à l’époque – . Chaque matin, Stéphanie propose de découvrir un thème surprise suivi d’une discussion-débat entre les élèves. « Enfin… surprise pour moi », sourit Stéphanie car, en effet, ce sont les élèves qui choisissent le sujet qui les a marqués. Ces moments privilégiés sont des parenthèses très riches pour parler civisme, émotions, respect et vivre ensemble,  des thèmes essentiels à aborder dans notre société actuelle. 

“Tous ces sujets sont au programme donc il faut les traiter mais surtout ils sont essentiels pour que nos enfants apprennent le plus important : le savoir être en communauté et se connaître soi. Une chose est essentielle pour l’enseignant : bien connaître l’actualité pour pouvoir rassurer les enfants si des sujets sont sensibles et apporter des éléments de réponses si nécessaire.”

Lors de ces moments d’échanges, Stéphanie a utilisé le livre de la Panda Family  “Mission super pouvoirs” afin de leur parler de talent et de confiance en soi. Vaste sujet car il est parfois compliqué de voir et de reconnaître en quoi on est “fort”, même adulte ! 

 

couverture mission super pouvoirs

 

Les enfants ont rempli le quiz des Intelligences Multiples, théorie fondée par Howard Gardner selon laquelle il y aurait 8 types d’intelligences (Voir article sur l’hypnothérapie) : naturaliste, intrapersonnelle, interpersonnelle, visuelle, musicale, logico-mathématique, linguistique et kinesthésique.

 

 

quiz intelligence multiple

 

Dans le livre, chaque intelligence est représentée par un village dans lequel un talent est développé par les habitants, des lémuriens. Au regard des résultats de chacun, les enfants rejoignent un des villages (ou plusieurs) et décident – s’ils le veulent – de développer leur super pouvoir

“Nous avons débriefé à voix haute, ce qui a permis un vrai moment d’écoute active entre les élèves et a favorisé le respect général, car tous ont pu exprimer leur talent et ce qu’ils voulaient en faire.”

intelligences multiples the panda family

 

Pour aller plus loin, Stéphanie leur a demandé de dessiner le métier dont ils rêvaient et qui est en phase avec leur(s) talent(s)/village(s). “ Ils l’ont exposé sur le mur de la classe, un moyen de se motiver aussi chaque jour en classe 

 

Des initiatives géniales dans le mur de cette école, où l’on apprend à se relaxer et où l’on prend la parole sur des sujets clés tels que la connaissance de soi, son avenir et les thèmes sociétaux. Le mot de la fin de Stéphanie “ Reste à faire le même livre pour les parents afin qu’ils prennent le relais après l’école ! 

 

Vous en pensez quoi ? Cela vous direz un livre rien que pour vous, les grands, pour vous expliquer comment utiliser Panda Family avec vos kids et aborder les questions de développement personnel ?

 

 

→ Capsule d’inspiration de Stéphanie pour enseignant créatif :

♦ Jouer avec les enfants même en parlant grammaire ou tables de multiplication, cela demande du temps mais cela fonctionne !
♦ Se focaliser sur ce qui intéresse les enfants et l'intégrer au programme !
♦ Imaginer des univers magiques pour les faire changer d'énergie et les captiver.
♦ Les impliquer dans des questions de fond et de société : ce sont les adultes de demain, ne l'oublions pas.
♦ Mettez de la musique : bien choisi, c'est un outil de concentration fabuleux et cela enrichit leur culture générale ! 

 

PSSS: des doutes par rapport à la musique, voici une petite vidéo qui vous explique tout ICI  english panda family

 

Laure G.

Lire la suite

gulli panda family websérie

Suivez notre web série bien-être sur Gulli : Même pas peur !

Pour accompagner les kids positivement et en s’amusant vers le chemin de l’école, suivez les aventures de Pandato sur gulli.fr

Au programme, des vidéos bien-être de 3 minutes pour apprendre à gérer ses émotions, prendre confiance en soi, préparer ses journées d’école, travailler ses émotions positives… Des petites astuces pour s’éveiller.

Les premiers épisodes sont déjà sortis ! #mêmepaspeur

EPISODE 1

EPISODE 2 

Lire la suite

zen comme un panda tiji websérie

Les routines bien-être en famille sur Tiji : websérie Zen comme un panda !

Pour retrouver le rythme en douceur et en s’amusant, la Panda Family propose des rituels bien-être pour les petits et la famille. Des vidéos de 3 minutes qui aussi amusantes que faciles à glisser dans un planning. Les petits vont suivre les trucs et astuces de Pandato pour devenir zen comme un panda. Le lever, le goûter, le coucher et tous les moments clés de la vie de nos petits sont revisités par la panda family pour en faire des moments de bien-être.  #zencommeunpanda

Épisode 1 : on commence avec le matin avant l’école !

 

Épisode 2 : comment terminer ta journée avec le sourire en famille ? Le jeu des bonnes nouvelles !

Lire la suite