happiness article panda family

Se libérer du stress grâce au souffle !

Comment respirer pour être moins stressé ?


La chasse au stress de surface versus la quête d’équilibre  ? 

Récemment, je lisais un article – encore un – sur le stress, le burn-out, le bore-out, l’épuisement, la dépression. Attends, je ne suis pas là pour te déprimer en ce mois de mars qui pointe son nez, je t’invite juste à t’interroger quelques minutes sur ce mot fourre-tout. Et bien oui, pourquoi sommes-nous dans cet état là, en France, au 21e siècle ? Souvent je me pose cette question alors que nous sommes censés vivre dans une société du progrès et de l’épanouissement, plutôt qualifiée de confortable avec l’aide de super robots toujours plus performants.

Le stress, c’est quoi d’abord ?

Définition de Psychologies Magazine : initialement, le stress a été défini comme une réponse physiologique de l’organisme à une situation épuisante, dangereuse ou angoissante. Le corps produit alors des hormones spécifiques. Cette notion a été ultérieurement étendue à tout état de perturbation provoqué par la confrontation avec un danger, une menace physique ou psychique, un environnement difficile.

Au lieu de chercher les racines profondes et personnelles de ce qui nous rend effectivement stressés, j’ai l’impression que l’on cherche des solutions pansements pour nous relaxer, nous rendre plus “joyeux” extérieurement et pour un temps donné : sport, yoga, pilate, pleine conscience, flying ballet yoga, boxe…. C’est très bien car je suis moi-même une accro au sport, au yoga et suis passionnée par les outils de relaxation…. Mais ne prend-t-on pas le problème à l’envers ? N’est-on pas encore dans une approche du loisir, une stratégie de détournement au profit de l’entertainment ? La quête d’équilibre ne peut se construire seulement sur cette base superficielle qui alimente encore le yoyo émotionnel au lieu d’apporter une stabilité de fond à notre existence quotidienne.

Le stress, une histoire personnelle

Je t’ai perdu ? Je m’explique alors…D’abord, pourquoi ne cherche-t-on pas vraiment à comprendre ce qui nous – toi, moi, ton voisin – stresse, nous rend dingues, nous énerve ? Car c’est en comprenant la source que l’on soigne le symptôme. Contrairement à ce que les journaux féminins nous assènent, ce qui te stresse toi peut, moi, me rendre totalement indifférente. C’est comme si nous refusions de nous plonger à l’intérieur de nous-mêmes car pris dans l’urgence de colmater ce qui nous dérange. Pourtant c’est là que tout commence ! Les facteurs de notre stress sont une petite porte secrète d’exploration passionnante et nécessaire. Surement pas forcément facile et “plug and play”, pourtant c’est là que réside la solution, le graal de l’équilibre ou en tous les cas du mieux-être. Car en analysant juste une minute par jour ce qui génère ces états émotionnels – ce qui t’a épuisé ou ce qui t’a fait mal au ventre – tu trouveras TES SOLUTIONS DE CONTOURNEMENT. Est-ce qu’on est bon ? Je continue.

 

Choisir les actions possibles pour te sentir mieux, TOI

À refuser d’aller voir et explorer les mécanismes passionnants qui se passent en nous, le risque est de coller des mots – vides de sens –  sur nos maux (magnifique, non ?). On reste en surface et rien ne se passe en profondeur. En gros, tu fais une heure de yoga par semaine ou tu écoutes ton appli de méditation 3 minutes dans le métro, et c’est un premier pas génial mais à mon sens pas suffisant car toute la différence se situe dans le deuxième, le troisième pas… En prenant vraiment en compte ce qui provoque nos pics émotionnels, tes “triggers” (moteurs de ton stress) internes de stress, tu trouveras surement une activité, une méthode, une approche qui t’est propre et, à coup sur, sera plus efficace et cohérente. Alors, je ne vais pas te proposer 21 jours pour changer ta vie et te transformer en maître spirituel car le rythme est une affaire d’investissement personnel.

C’est en tout cas, le début du voyage, le fameux développement personnel dont on parle tant. La bonne nouvelle, c’est que cela t’évitera de tenter 70 activités aussi attrayantes qu’onéreuses car tu as tout en toi pour remettre de l’ordre. Écoute seulement ce qui s’y passe, connecte-toi grâce à ta respiration, ton souffle : des alliés de choc de la stabilité émotionnelle et transportables partout.

 

relaxation panda family

Comment on fait alors ?

Action 1 : le « scan me »

Pourquoi pas faire une petite activité d’inspection tous les soirs de max 5 minutes mais sur au moins 5 jours – ouvrés :) ? A la fin de la journée, un petit « scan me » est top : pose-toi juste 3 questions et note tes réponse dans ton carnet (de préférence à paillettes) :

1. Quels ont été les moments de stress pour toi aujourd’hui ? Avant une réunion, avant le déj’, la prise de parole en public, avant de rendre des conclusions à mon boss, avant un meeting client, avant d’appeler quelqu’un ?

2. Qu’as-tu ressenti dans ton corps ? Les mains moites, le coeur qui bat, des insomnies ? Je me ronge les ongles, j’ai mal au ventre ?

3. Qu’est-ce qui a provoqué cela concrètement ? Un délai intenable qui t’a été donné, un boss qui ne te lâche pas depuis 2 jours, des ressources limitées pour réaliser une action, un boulot redondant, la peur des erreurs, l’organisation d’un événement ?

◊ Action 2 : le « wrap-up »

Je fais quoi avec cela ?  Après une semaine à répondre chaque jour à ces 3 questions, regarde les dénominateurs communs. Tu verras apparaître plusieurs fois des choses, entoure-les, liste-les, regroupe-les car c’est ce sur quoi tu dois te focaliser. Mieux on détermine et nomme nos petits « trous d’air », plus il est facile de mettre en place des solutions !

Par exemple moi, les délais trop strictes me coupent toute créativité, j’ai le ventre qui se serre et j’ai envie de pleurer d’énervement dès que je n’ai pas le temps de réfléchir calmement à un sujet qui m’est donné ! De même les meetings de présentation trop formels m’empêchent de dormir et me glacent, je n’arrive pas forcément à exprimer mes idées clairement alors j’ai une facheuse tendance à faire de l’auto-sabotage. Il y a quelques année, j’ai même développé une colopathie fonctionnelle sévère qui, pendant 6 mois, me faisait souffrir tous les jours après le déjeuner. La mission sur laquelle j’étais m’a permise de comprendre ce qui ne m’allait pas du tout. Du coup, j’ai trouvé des solutions bien-être qui me correspondaient. Je me suis lancée dans un outil magique – la respiration grâce à des cours de sophrologie et une detox pour mettre mon système digestif au repos. J’ai appris à utiliser le souffle comme outils de gestion aux moments où mes « triggers » se mettaient en place. Je peux d’ailleurs parler au présent ! Ce qui est une magnifique – ou pas – transition pour te proposer des solutions.

 

respiration panda family

Le mot du sage  « Écoute ton corps, la première étape de la gestion du stress”

On a tous en nous les solutions pour nous sentir mieux, le corps nous envoie d’abord des messages pour nous faire prendre conscience de ce qui se passe en nous. Ensuite à nous de faire le reste, de les écouter et d’agir en cohérence. Prends acte de ce qu’il te dit… sinon, il recommencera encore et encore avec différentes stratégies.
Ensuite, agis en douceur, pas de stress à gérer ton stress sinon on ne s’en sort plus ! La base fondamentale pour gérer son stress se situe dans l’acte le plus naturel du monde : la respiration. Oui, je sais encore cette histoire mais c’est “the basic” car elle calme le coeur, nous reconnecte à nous-même, soulage les maux de ventre, nous procure une sensation d’apaisement immédiate et oxygène nos cellules. C’est important car à force d’être sur le qui-vive en permanence, on respire mal et on se met en mode apnée. Or 70 % de nos besoins en énergie sont apportés par la respiration et les 30 autres par nos apports en nourriture et liquide. Les philosophies et spiritualités en parlent de manière quasi-sacrée de ce souffle salvateur. En sanskrit, le Prâna dont on parle tant en yoga veut dire la force de vie et la respiration – intéressant, non ? En Asie on parle de Qi, en Polynésie, de Mana. Comment respirer mieux, alors ? Comment faire circuler l’air et gagner en énergie ?

3 types de respiration à moins de 5 minutes par jour

A faire partout – toilettes, métro, lit, bureau en fonction du besoin, de la situation, de ton agenda

 La respiration abdominale pour se recentrer en cas de stress 

Quand ? Si le stress monte ou après un moment qui t’a chamboulé. De préférence, dans un endroit calme, allongé sur le dos ou assis confortablement.

Quoi ? La respiration 5 temps permet une respiration complète de la cage thoracique aux poumons.

Comment ? La main sur le ventre l’autre sur le coeur pour te connecter à toi, ton corps.

Ferme les yeux. Détends-toi le plus possible en ressentant tout ton corps, son énergie. Puis bouche fermée, inspire par le nez en gonflant le ventre, l’air pénètre dans tes poumons. Visualise le chemin de l’air en toi pendant 5 secondes. Puis bouche fermée, garde l’air pendant 5 secondes. Et expire d’un coup par la bouche cette fois en rentrant le ventre sur 5 secondes.

→ A faire 5 fois minimum ! 

 

 La respiration du feu pour retrouver énergie et confiance

Quand ? Cette respiration est top pour oxygéner les cellules et dynamiser le corps le matin quand tu traînes un peu et que tu appréhendes négativement ta journée : « vais-je y arriver ?  » « Je vais être à la bourre c’est sûr !  »

Quoi ?  La Respiration de Feu est l’une des techniques de respiration fondamentales utilisées dans la pratique du Kundalini Yoga ainsi que dans plusieurs autres styles de Yoga.

Comment ? Elle se fait par pompage du ventre (du centre du nombril) tout en respirant rapidement par le nez. Pour les premières fois,  il est bien de regarder comment faire et de bien suivre les instructions. Voici une démo du site “j’ose le bonheur”.

Besoin d’aide, je recommande les cours de Cristina au Yogi Yoga Bar : elle est top pour vous guider lors des cours de Radiant Yoga©.

→ A faire le matin au réveil au moins 2 minutes ! 

 

 La cohérence cardiaque pour calmer le coeur qui s’emballe 

Quand ? Le mieux est de la pratiquer 3 fois par jour mais déjà le matin ou le soir, cela te permettra de calmer le mental agité par la journée, d’apprendre à te connecter à ton coeur et donc de vraiment te détendre.

Quoi ? Créée en Californie (l’institut HeartMath dans les années 1990), la cohérence cardiaque est basée sur une respiration rythmée. C’est le Dr David Servan-Schreiber qui l’a faite émerger ensuite en France. Et sa super cousine, Florence Servan-Schreiber a continué à démocratiser cette méthode efficace si on s’y tient ! Cette respiration est un outil formidable pour mettre le coeur en cohérence, se détendre, calmer nos cerveaux en hyperactivité, prendre de meilleures décisions et même renforcer le système immunitaire.

Comment ? Un cycle dure 5 minutes, à pratiquer 3 fois par jour en suivant simplement les mouvements  de la rosace ci-dessous : inspire quand la rosace gonfle, expire quand elle se dégonfle. Bonne relaxation !

→ A faire le matin au réveil ou le soir  ou bien en mode « rescue » quand les idées s’embrouillent et le coeur s’emballe

BONUS : Pourquoi pas t’aider d’une appli pour respecter le timing précis telles que Cardio Zen, Paced Breathing ou RespiRelax.

 

Maintenant, prenons conscience d’une chose : si cela te fait du bien, cela peut aussi servir aux plus jeunes car eux aussi ont leur dose de stress à gérer : nouvelle école, les dictées, le changement de classes…  Ces petits êtres émotionnels ont aussi droit à l’exploration de leur monde intérieur.

Je te propose la suite des aventures pour les kids dans cet article  : des outils ludiques made in Panda Family pour expliquer la respiration comme outil magique aux plus petits. Voici un petit aperçu avec la « Respiration paillettes » de Pandato. À faire le soir en famille au moment du coucher ou en rentrant le soir ? L’objectif est de leur apprendre à le faire seul pour gérer dès qu’une contrariété pointe le bout de son nez !

 Grands comme petits, n’oublions pas que tout cela n’est qu’un jeu ! 

Namasté.

Laure G.

 

Envie d’avoir d’autres idées, de l’inspiration et de la créativité tous les mois, inscris-toi à la newsletter ↓

Je m’inscris 

newsletter the panda family

Commentaires

Une réponse à “Se libérer du stress grâce au souffle !

Les commentaires sont clos.